Pierre LENA

Académicien des sciences

« J’ai habité, au sens propre, beaucoup de très hautes montagnes du globe sur lesquelles sont installés des observatoires, avec des moments extraordinaires, de longues nuits passées avec cette espèce de communion avec le ciel que seule la haute montagne peut procurer, le soleil le jour , mais surtout les étoiles la nuit […]
On ne sauve pas la montagne pour la beauté de ses paysages, on la sauve parce qu’elle fait partie de ces expériences humaines fondamentales. Il y en a d’autres, la jungle, la mer, des déserts aussi avec Charles de Foucault qui nous a transmis des mots exceptionnels, le ciel avec Saint-Exupéry dans « Vol de nuit », tous ces moments d’expériences intimes du rapport de l’homme à la nature sont des éléments essentiels de la construction de chacun. »

> Revenir à la liste des signataires

Rejoignez-nous sur Facebook !
Designed by Eve Issartel, powered by PikiChaki